Cinéma - Vincent Lefèvre

Voici mes nouvelles pages sur le cinéma.

Quelques commentaires sur les derniers films sortis (ou qui vont sortir) en France

Je donne ci-dessous mes commentaires sur les films qui sont sortis il y a moins d'un mois en France (reprises d'anciens films incluses), ou qui vont sortir dans les mois qui viennent. Cette page est mise à jour régulièrement.

L'année dernière à Marienbad (1961), d'Alain Resnais [AC]

Film très narratif avec de très jolies images, et assez dur à suivre.

Reprise en France le 2018-09-19.

La religieuse (1966), de Jacques Rivette [AC]

J'ai assez bien aimé, sauf la bande son. J'ai trouvé les deux premières parties (correspondant aux deux couvents) trop longues et la dernière partie trop courte (manque de continuité).

Reprise en France le 2018-09-19.

De l'ombre il y a (Avant l'aurore), de Nathan Nicholovitch [AC]

Pas mal. J'ai trouvé le film trop long. Vu au Comoedia à Lyon en octobre 2015, dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2015 (fiche du film), en présence du réalisateur Nathan Nicholovitch, de l'acteur David D'Ingeo et de la co-scénariste Clo Mercier; il n'y avait pas encore de sortie prévue en France.

Le titre original De l'ombre il y a a un double sens (positif, par rapport à la chaleur au Cambodge, et négatif).

Sortie en France le 2018-09-19.

Leave No Trace, de Debra Granik [AC]

Très beau film, vu en avant-première au Lumière Terreaux, en présence de la réalisatrice Debra Granik. Superbe actrice principale Thomasin McKenzie.

La réalisatrice a dit que la promotion du film en France était nettement meilleure qu'aux États-Unis. En particulier, les affiches (dans le métro) sont beaucoup plus grandes. Elle était aussi surprise par le grand nombre de spectateurs aux deux avant-premières à Lyon, par rapport aux 17 (sic) spectateurs aux États-Unis.

Sortie en France le 2018-09-19.

The Sisters Brothers (Les frères Sisters), de Jacques Audiard [AC]

J'ai bien aimé. Un bon scénario, d'après un roman. Bande son réussie: pour les tirs, on a l'impression d'être au coeur de l'action.

Sortie en France le 2018-09-19.

The Nun (La nonne), de Corin Hardy [AC]

Sans scénario, ennuyeux. Le film se résume en une succession de jump scares. De plus, la langue des personnages n'est pas respectée: tout est en anglais, alors que l'action principale se déroule en Roumanie.

Sortie en France le 2018-09-19.

Vaurien, de Mehdi Senoussi [AC]

Un film qui se laisse voir. Le scénario est plutôt intéressant, même si ce n'est pas toujours très convaincant et malgré des faiblesses sur le montage. Quelques bonnes idées: le huis clos, qui fonctionne bien; les peluches; la musique d'attente au téléphone ([Révélations – non disponible]… en pleine prise d'otage). Et un peu d'humour.

Vu au Cinéma Opéra à Lyon, en présence du réalisateur et acteur Mehdi Senoussi (je n'étais en fait même pas au courant qu'il devait venir à cette projection). Film injustement descendu par la presse (oui, il y a des défauts, mais ce n'est pas pour autant mauvais).

Sortie en France le 2018-09-19.

Fortuna, de Germinal Roaux [AC]

Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence du réalisateur et scénariste Germinal Roaux. J'ai bien aimé, malgré un manque de rythme tout au long du film et une postsynchronisation parfois trop visible. Belle photographie en noir et blanc: en particulier, les montagnes enneigées, et une séquence assez courte en mer dans un style surréaliste; le réalisateur vient d'ailleurs de la photographie. Concernant l'interprétation, la jeune actrice Kidist Siyum, qui vient réellement d'Éthiopie, a été laissée assez libre dans son jeu; en revanche, les dialogues de Bruno Ganz ont été complètement écrits. Le film a été tourné à l'Hospice du Simplon (site officiel).

Sortie en France le 2018-09-19.

Climax, de Gaspar Noé [AC]

Superbe film pour sa mise en scène et son ambiance, tout du moins pour les parties constituées de longs plans-séquences hallucinants. Excellent traitement des couleurs. Bande son grandiose (il faut que la salle de cinéma n'hésite pas à monter le son). Et très grande performance des acteurs, qui sont des danseurs pour la plupart.

Vu en avant-première au Comoedia (salle 1, complètement pleine) à Lyon lors d'une Séance Hallucinée, en présence du réalisateur Gaspar Noé et de l'acteur Strauss Serpent (qui a vu à cette occasion le film pour la première fois, car il n'avait pas pu être à Cannes). Il n'y avait pas de scénario, et les acteurs bénéficiaient d'une grande liberté.

Sortie en France le 2018-09-19.

Sommaren med Monika (1953) (Monika / Monika et le désir), d'Ingmar Bergman [AC]

De très beaux plans. Scénario moyen.

Film vu à l'Institut Lumière lors d'une soirée spéciale consacrée à Ingmar Bergman, à l'occasion de la sortie du livre The Ingmar Bergman Archives par les éditions Taschen. En présence des coordinateurs du livre Bengt Wanselius et Paul Duncan, et de Peter Cowie, qui a collaboré à cet ouvrage.

Reprise en France le 2018-09-26.

Smultronstället (1957) (Les fraises sauvages), d'Ingmar Bergman [AC]

Bien. Début terrifiant. J'ai eu du mal à suivre (fatigue). Film vu en version restaurée au festival Lumière 2013.

Reprise en France le 2018-09-26.

Jungfrukällan (1960) (La source), d'Ingmar Bergman [AC]

Bien. Film vu en version restaurée au festival Lumière 2013. Il était présenté par l'acteur Max von Sydow.

Reprise en France le 2018-09-26.

Persona (1966), d'Ingmar Bergman [AC]

J'ai bien aimé. Ce film me fait penser à du David Lynch (avant Lynch). Vu en version restaurée au festival Lumière 2013.

Reprise en France le 2018-09-26.

Viskningar och rop (1972) (Cris et chuchotements), d'Ingmar Bergman [AC]

Très bonne réalisation, avec ses plans rapprochés (un des seuls films où de tels plans sont vraiment réussis) et l'utilisation de la couleur rouge.

Reprise en France le 2018-09-26.

The House with a Clock in Its Walls (La prophétie de l'horloge), d'Eli Roth [AC]

Pas terrible: scénario moyen et sans grande originalité, peu d'humour, pas d'émotion. On s'ennuie.

Sortie en France le 2018-09-26.

The Little Stranger, de Lenny Abrahamson [AC]

De bonnes choses dans le scénario (d'après un roman de Sarah Waters [IMDb]), mais celui-ci se révèle inabouti. Encore une excellente prestation de Ruth Wilson, après Dark River (2017).

Sortie en France le 2018-09-26.

A Simple Favor (L'ombre d'Emily), de Paul Feig [AC]

J'ai beaucoup aimé. Une sorte de polar assez fun, avec une succession de rebondissements (certains prévisibles). Un peu dans la lignée de Wild Things (1998) de John McNaughton, mais moins réussi.

Sortie en France le 2018-09-26.

Un peuple et son roi, de Pierre Schoeller [AC]

J'ai bien aimé. Belle photographie. Les chapitres donnent l'impression de former plusieurs petits films plutôt que de former un tout.

Sortie en France le 2018-09-26.

I Feel Good, de Benoît Delépine / Gustave Kervern [AC]

J'ai bien aimé. On rit assez souvent. Très bonne première partie (un macroniste chez Emmaüs et flashbacks), seconde partie un peu décevante. Petite séquence post-générique amusante.

Sortie en France le 2018-09-26.

Donbass, de Sergey Loznitsa [AC]

Pas mal. Très bonne mise en scène avec ses longs plans-séquences, mais le film ne raconte pas grand chose (ou se répète) et on finit par se lasser.

Sortie en France le 2018-09-26.

Chris the Swiss, d'Anja Kofmel [AC]

Très bon documentaire, en particulier pour la réalisation, très originale: en plus des prises de vue réelles (en couleur) et des images d'archives, des passages en animation en noir et blanc réalisés de manière poétique.

Sortie en France le 2018-10-03.

Frères ennemis, de David Oelhoffen [AC]

Très bon polar noir, pour le scénario surtout.

Sortie en France le 2018-10-03.

Ramen Teh (La saveur des ramen), d'Eric Khoo [AC]

Assez joli film, mais dommage que l'image soit de mauvaise qualité (pixellisée ou floue). Globalement, ça fait un peu téléfilm.

Sortie en France le 2018-10-03.

Blindspotting, de Carlos López Estrada [AC]

Rythmé et bien écrit, avec de l'humour.

Sortie en France le 2018-10-03.

Amin, de Philippe Faucon [AC]

Pas mal.

Sortie en France le 2018-10-03.

Venom, de Ruben Fleischer [AC]

Un film d'action fantastique avec de l'humour et de bons effets spéciaux. Malheureusement, le scénario est sans grand intérêt, les scènes d'action sont trop répétitives, et le film manque d'émotion.

Vu en Dolby Cinema 3D (au Pathé Vaise à Lyon), mais ce n'était que du 2K.

Ne pas manquer la scène un peu après le début du générique, ni surtout le court métrage en animation après le long générique!

Sortie en France le 2018-10-10.

Galveston, de Mélanie Laurent [AC]

J'ai plutôt bien aimé. Le film devient émouvant sur la fin. Très bons acteurs (Ben Foster, et une nouvelle fois Elle Fanning).

Sortie en France le 2018-10-10.

Lindy Lou, Juror Number 2 (Lindy Lou, jurée numéro 2), de Florent Vassault [AC]

Documentaire très intéressant sur la peine de mort et ce qu'en pensent les jurés plusieurs années après avoir envoyé un meurtrier à la mort, ainsi que l'effet qu'a eu leur décision sur eux-mêmes. Vu en avant-première à l'UGC Ciné Cité Confluence à Lyon en septembre 2017, dans le cadre du festival Coup de pouce (qui a lieu dans plusieurs salles UGC en France), plus d'un an avant sa sortie prévue en France.

Sortie en France le 2018-10-10.

The Chase (1966) (La poursuite impitoyable), d'Arthur Penn [AC]

Un très grand film! Excellent scénario, d'après une pièce de théâtre. Réalisation très réussie, avec des scènes marquantes et du sang. Casting remarquable: Marlon Brando, Robert Redford, Angie Dickinson, et aussi Jane Fonda.

Vu en version restaurée à l'Institut Lumière, en préambule du festival Lumière 2018 (prix Lumière à Jane Fonda), mais aussi en avant-première de la reprise du film en salle.

Reprise en France le 2018-10-17.

En liberté!, de Pierre Salvadori [AC]

Très drôle et bien écrit. Les acteurs (Adèle Haenel, Pio Marmaï) sont excellents.

Vu en avant-première, une première fois dans le cadre de la Semaine de la Comédie UGC et une seconde fois au Comoedia en présence du réalisateur Pierre Salvadori et de l'acteur Pio Marmaï. Un anecdote: Lors de la postproduction, le réalisateur a voulu réenregistrer certains dialogues du garçon en postsynchronisation, mais il a retrouvé le garçon qui avait bien grandi et surtout mué!

Sortie en France le 2018-10-31.

Le grand bal, de Laetitia Carton [AC]

Documentaire passionnant. Très bien filmé et bien construit. Vu en avant-première au Comoedia (salle 4) à Lyon, en présence de la réalisatrice (et protagoniste) Laetitia Carton, dans le cadre de la Biennale de la Danse, et en partenariat avec Tënk (plateforme SVoD dédiée au documentaire d'auteurs); une accordéoniste et un danseur étaient également là (il y avait aussi beaucoup d'autres participants dans la salle). Le tournage s'est fait sur deux lieux, mais on ne s'en rend pas compte; les images proviennent principalement du Grand Bal de l'Europe, à Gennetines. Il y avait 200 heures de rushes, et le montage a duré un an.

Sortie en France le 2018-10-31.

Black Indians, de Jo Béranger / Edith Patrouilleau / Hugues Poulain [AC]

Documentaire très intéressant et assez surprenant (je n'avais jamais entendu parler des Black Indians). Vu en avant-première (mais en DVD) au Cinéma Opéra à Lyon, à une séance du ciné-club Enjeux sur Image. Le film initialement prévu pour cette séance n'a pas pu être projeté, suite à une succession de problèmes. Le producteur Christian Pfohl, qui était là pour présenter le film prévu, nous a alors proposé de projeter le DVD de son prochain film, Black Indians, qu'il avait avec lui. Seul problème: la qualité d'image assez médiocre du DVD, même si cela ne gêne pas énormément. J'essaierai alors de revoir le film à sa sortie.

Sortie en France le 2018-10-31.

We the Coyotes (Nous, les coyotes), de Marco La Via / Hanna Ladoul [AC]

Très bien. Excellents acteurs. Vu en avant-première au Comoedia à Lyon, en présence des réalisateurs Marco La Via et Hanna Ladoul dans le cadre d'une sélection des films de l'ACID du Festival de Cannes 2018 (fiche du film), en octobre 2018.

Quelques informations données lors de la rencontre: Le film est partiellement inspiré de ce qu'ont vécu les réalisateurs, qui avaient décidé de s'installer à Los Angeles. Les coyotes (cf scène finale) ont toujours été présents dans le scénario, mais le titre a été trouvé tardivement. Le chat (crédité au générique) s'est fait bouffer il y a 2 mois par les coyotes. Tout petit budget, mais beaucoup d'aide. L'équipe était mixte française / américaine. Pour le son, les Américains ont l'habitude de ne pas s'en occuper lors du tournage et de tout réenregistrer en postproduction; les réalisateurs n'ont pas voulu travailler de cette façon (qui pose certains problèmes), et ont alors choisi des ingénieurs du son français (ce sont les meilleurs).

Sortie en France le 2018-12-12.

Manbiki kazoku (Une affaire de famille), de Hirokazu Koreeda [AC]

Très bien. Vu en avant-première au Comoedia (salle 1) à Lyon; le Comoedia avait choisi ce film pour sa vague d'avant-premières de films du festival de Cannes 2018 avant de savoir qu'il allait avoir la Palme d'or.

Sortie en France le 2018-12-12.



webmaster@vinc17.org